UN FAUX A L’ÉTAT CIVIL DE NANTES EN 1808

porte neuve nantes (2)

RUE PORTE NEUVE

PARCOURS D’UN BRETON EN VENDÉE

En faisant des recherches pour compléter quelques manques sur mon arbre je me suis aperçu que j’avais laissé une branche en suspens. Je me fis donc fort de m’y atteler.

Je n’avais qu’un nom, Marie Anastasie LEGAL, une ancêtre en ligne directe de mon épouse. Tout d’abord je trouvais que ce patronyme dénotait quelque peu, j’étais au beau milieu de la Vendée et ce nom était plutôt bretonnant.

Je remontais bientôt la piste et trouvais le père de Marie Anastasie, ce dernier se nommait René Mathurin et avait passé ses derniers jours au Girouard  ( Vendée )en 1866. De fil en aiguille je finissais par trouver sa filiation et son lieu de naissance. C’est là que tout devint passionnant.

René Mathurin LEGAL était le rejeton de Pierre Mathurin LEGAL et de Marie BORDAGE, sa naissance eut lieu à Nantes en Loire inférieure en 1808, rue de la porte neuve. Sur l’acte il n’ait fait aucune mention de l’age des parents mais les deux témoins sont les frères du nouveau né, or l’un à 33 ans et l’autre 24. Cela m’intrigua, il n’y avait que deux solutions soit une grossesse très tardive de la part de Marie BORDAGE, la nature capricieuse pouvant à l’occasion réserver une maternité vers la cinquantaine, soit la mère de René Mathurin n ‘était pas la même que celle des deux frères témoins. Il me fallait donc l’acte de mariage de Pierre et Marie.

Mais revenons un peu en arrière, j’avais parallèlement trouvé l’acte de décès de Pierre Mathurin dans une localité de Vendée nommée LE TABLIER, décès en 1812 à l’age de 56 ans et naissance à Saint Brieuc Cote du Nord, l’origine des LEGAL était maintenant sans conteste Bretonne.

Mais en parcourant le registre de la commune du Tablier, j’ aperçus bien vite que Marie BORDAGE la veuve s’était vite consolée dans les bras d’un autre homme. Onze mois après son veuvage elle convolait de nouveau. J’appris dans cet acte son origine et son âge, elle était originaire de la commune de Puimaufrais en Vendée et était née en 1782.

Marie BORDAGE avait donc épousé un barbon de plus de 28 ans qu’elle, surprenant ?

Je n’avais toujours pas d’acte de mariage entre Marie et Pierre, Puimaufrais rien, Le Tablier rien, Nantes rien non plus, décidément notre Breton voyageait beaucoup.

Mais à chercher on trouve et la chance me souriait sur Nantes car je trouvais l’acte de décès de la première épouse de Pierre Mathurin, elle se nommait Marie ADAM et était de Saint Brieuc également, nous étions en 1805, donc le second mariage ne pouvait avoir eut lieu qu’entre 1805 et 1808, la fenêtre se rétrécissait.

Je m’en fus, examiner la vie de notre Breton sur les lieux même de sa naissance dans les archives de Saint Brieuc, marié avec Marie ADAMS en 1773, Pierre eut 11 enfants. On voit donc que ce veuf de 51 ans chargé d’enfants se remaria avec une toute jeune femme. Cette dernière fut telle consentante ou forcée par quelques décisions familiales, une imprudence fut elle commise obligeant à réparation, cela restera sûrement un mystère.

Mais pour conclure, il fallait bien que je trouve l’acte de mariage entre le vieux et sa jeunette.
Je le trouvais enfin dans la localité de Les Pineaux Saint Ouen, petit village perdu de Vendée guère très loin du Tablier et de Puimaufrais. La surprise fut de taille car le mariage a eut lieu en novembre 1809 pour régulariser la venue au monde d’un enfant naturel en septembre. Pas de trace du premier enfant du couple né, je le rappelle en 1808 à Nantes et pour cause Pierre en 1808 avec la complicité de ses fils aînés déclara son fils comme né d’une union légitime avec son épouse Marie BORDAGE.
Ils firent donc un faux et personne par la suite ni regarda de plus près.

Pour y voir plus clair

Pierre Mathurin LEGAL né à saint Brieuc le 21 mars 1754

Marié le 16 novembre 1773 à Saint Brieuc avec Marie ADAM

11 enfants nés sur Saint Brieuc de 1774 à 1791

Entre 1792 et 1805 installation à Nantes

Décès de Marie ADAM son épouse le 5 janvier 1805.

Entre 1805 et 1807 rencontre avec sa future épouse Marie BORDAGE soit sur Le Tablier, soit sur Les Pineaux Saint Ouen

Le 29 février 1808 naissance illégitime de René Mathurin à Nantes rue Porte neuve.

Le 4 septembre  1809 naissance d’un enfant naturel nommé Pierre LEGAL à Les Pineaux Saint Ouen

Le 18 novembre 1809, mariage avec Marie BORDAGE et reconnaissance de l’enfant naturel du mois de septembre.

LE 13 juillet 1811 décès de Pierre Mathurin LEGAL commune Le Tablier en Vendée.

Vie tumultueuse au niveau de l’état civil, nous tenterons de reconstituer sa vie dans un prochain épisode.

Advertisements
Cet article a été publié dans Au détour des actes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s